11 mars 2018 // jour 4

PHOTOS           FACEBOOK

 

PROGRAMME DOUBLE

17H00 À 19H00 : 5 À 7 de courts métrages de la relèves // THÉMATIQUE: Corps intimes//Corps extimes

Les corps féminins sont chargés de significations multiples et variables, imposées aux femmes de manière diffuse et depuis longtemps. Le contrôle du corps des femmes est un enjeu essentiel aux luttes féministes : qu’elles le perdent, qu’elles le gagnent, qu’elles le reprennent, les femmes doivent avant tout s’interroger et prendre conscience des problématiques que leurs corps soulèvent. Les courts métrages que nous proposons pour cette séance visent ainsi à réfléchir aux corps des femmes sous différents angles, que ce soit par les menstruations, par la notion de consentement, par la pilosité ou la sexualité.

 

19H30 À 21H30 : Projection du film Grâce radicale de Rebecca Parrish // précédé de KA USSI-TSHISHKUTAMASHUHT & discussion

En tant que féministes, on condamne souvent la religion catholique d’être une institution patriarcale et désuète, désapprouvant du même coup toutes celles qui ont la vocation. Depuis Vatican II, les religieuses catholiques se sont dépêtrées d’un habit qui les enfermait dans une position passive et ont investi la société laïque pour venir en aide et prendre soin de celles et ceux qui sont dans la marge. Nous souhaitons interroger le travail des femmes religieuses pour la justice sociale, ainsi que leur lutte pour l’ordination des femmes à la prêtrise et pour un changement systémique de la structure de l’Église.

 

ARTGANG PLAZA

 
grace_radicale_parrish_festival_filministes.png

Grâce radicale de Rebecca Parrish

Première montréalaise | 2015 | États-Unis | s.t. français | 85:00 | documentaire

19h30 à 21h00

 

En février 2012, le Vatican censure les religieuses américaines, en les mettant sous la tutelle des évêques. Le message du Vatican est clair : le féminisme n’est pas compatible avec le catholicisme, et si elles désirent rester dans l’Église, les religieuses doivent abandonner leur idéologie “radicale”.

Grâce radicale suit les sœurs Simone Campbell, Chris Schenk et Jean Hughes alors qu’elles remettent en question le système patriarcal et cherchent à faire reconnaitre leur travail pour la justice sociale.

 

Projection suivie d’une discussion avec sœur Gisèle Turcot, Élisabeth Garant, Pauline Jacob et Amélie Villeneuve.

 

 
ka_ussi-tshishkutamashuht_festival_filministes.jpg

 

Précédé du court métrage KA USSI-TSHISHKUTAMASHUHT 

Première montréalaise | 2017 | Québec | s.t. français | 4:30 | documentaire

 

Un groupe de femmes d’Unamen Shipu s’est donné la mission de former des chanteuses pour nouvelle la chorale. Rachel et Béatrice, les deux animatrices colorées, nous invitent à une séance de pratique, alors que les chanteurs expérimentés enseignent les chants aux plus jeunes dans une ambiance des plus ludiques.

 

 

 

Courts-métrage de la relève : corps intimes// corps extimes

17h00 à 19h00

 

BLOC 1 - documentaires

 

Romantic Period de Victoria Ruhe

2015 | Allemagne | 1:26 | documentaire expérimental

Par l’abstraction, Romantic Period aborde les règles d’un point de vue intime et sensuel.

 

Period Stories de Charlotte Forsgård

2015 | Finlande | s.t. français | 20:00 | documentaire

En 2015, la réalisatrice a partagé sa plus terrible histoire de menstruation sur youtube et a lancé un appel aux femmes pour qu'elles lui envoient leurs histoires.

 

Enjambée de Noémie Brassard

2015 | Québec | s.t. anglais | 8:04 | documentaire

Enjambées nous présente Joséphine, 10 ans, qui a un pied dans l'enfance, l'autre dans l'adolescence. D'une lucidité désarmante, mais surtout charmante, elle met des mots sur tout ce qui change en elle et autour d'elle; son corps, ses relations, son imaginaire.

 

Le toaster de Rojin Shafiei

2016 | Québec, Iran | s.t. français | 6:55 | documentaire

Quatre jeunes filles persanes à peu près du même âge (22-24) échangent sur la sexualité. Elles viennent de différentes classes sociales et religions, mais vivent toutes en Iran.

 

 

BLOC 2 - Fictions

 

Naranja d’ Hanna Barrantes

Première canadienne | 2017 | Colombie | 2:42 | animation

En route vers le travail, puis au travail, Naranja vit une multitude de micros harcèlements. La violence de ces regards et de ces gestes reste collée à son corps. Parviendra-t-elle à réagir?

 

  Ce qui me reste de vous  d'Eléonore Coyette

Ce qui me reste de vous d'Eléonore Coyette

Ce qui me reste de vous d’Eléonore Coyette

Première internationale | Belgique | 2017 | 5:53 | fiction

Une traversée existentielle au cœur de Palerme d'une jeune femme au passé multiple où douleurs et tendresses s'enchevêtrent dans l'idée de la résilience.

 

Juin/Juillet d’Emma Séméria

Première canadienne | 2017 | France | 18:00 | fiction

Eva, la vingtaine, est hospitalisée au cours de l'été pour syndrome dépressif. On découvre son quotidien parmi les psychiatres et les autres patients qui, comme elle, tentent de garder la tête hors de l'eau.

 

Pour vrai de Mara Joly

2016 | Québec | 6:00 | fiction

À travers l’intimité d’un couple, un homme plonge sa compagne dans le doute et le questionnement. Un film sur les contours du viol ordinaire...

 

Finger Night de Mara Joly

2016 | Québec | 7:00 | fiction

Deux mains se rencontrent via une application de rencontre. Une nuit torride s’en suit…! Abordant les notions de stealthing et de consentement, Finger Night est un film qui fait sourire tout en faisant grincer des dents.

 

Paupière mauve de Gabrielle Demers

2017 | Québec | s.t. anglais | 9:57 | fiction

Emanuelle s'entraîne sur un vélo stationnaire et n’arrive pas à évacuer Laura de ses pensées. Plus elle pédale et plus le souvenir tourne au désir.

 

REMISES DES PRIX

 

 

Jury de la compétition longs métrages constitué des réalisatrices :

Magenta Baribeau | Sophie Bissonnette | Myriam Therrien

 

Jury de la compétition de la Relève québécoise constitué des réalisatrices :

Zaynê Akyol | Kalina Bertin | Anouk Renaud